Accueil > Vie sociale > Chroniques > Je n’ai plus qu’une grande question.

Je n'ai plus qu'une grande question. Je n’ai plus qu’une grande question.

jeudi 24 janvier 2019 par Elisabeth

Pas de message pour cet article

En fait, j’en ai encore deux peut-être.
Quand va t-on arrêter de parler des gilets jaunes ?
Depuis des années je dis que les médias orientent l’opinion.
Ils ont mis plus bas que terre le quinquennat de François Hollande ; à un point tel que c’en est une honte pour la dignité de leur profession. Depuis le mouvement des gilets jaunes, ils en font autant avec Emmanuel Macron.
Est-il nécessaire d’interwiever à chaque flash des gens qui n’ont rien à dire d’intéressant ?
Les forts en gueule des carrefours, ça les amusait quand c’était le gouvernement qui trinquait mais quand les médias insistent sur leur débandade, ils ne rient plus.
Ce que pourrait dire la presse, c’est que les gilets jaunes ne sont qu’un groupuscule.
c’est la presse qui leur a donné de l’importance en les présentant comme les monstres du samedi, en nous "gonflant" toute la semaine avec des "que va t-il se passer samedi ?
Leur rôle était de montrer les aspects positifs des gouvernements de Hollande et de Macron plutôt que de mettre de l’huile sur le feu.
Effet boomerang.
Quand la télévision va t-elle être un moyen sérieux d’informer ?
On dit que c’est par ce biais que la majorité des Français s’informe. Par ailleurs on sait que les images sont tronquées. Si on veut dire qu’il y a du monde, on prend un certain angle. Si on veut montrer que c’est peu suivi, on prend un autre angle. Où est la réalité ?


Ecrire un commentaire sur l'article ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.