Accueil > Littérature > Celle qui fuit et celle qui reste. Elena Ferrante.

Celle qui fuit et celle qui reste. Elena Ferrante. Celle qui fuit et celle qui reste. Elena Ferrante.

mardi 28 mars 2017 par Elisabeth

Il y a 1 message en réponse à cet article.

Les deux amies sont devenues femmes avec des vies très différentes, ce qui permet au lecteur de traverser deux milieux extrêmes, intellectuels et ouvriers.
Laquelle est plus heureuse ? Lila qui remonte la pente après avoir travaillé en usine ou Elena, à la merci des critiques littéraires et des journaux, sous le regard méprisant ou condescendant de son mari ?
Leurs histoires qui ne cessent de se croiser, permettent d’entrer dans la grande Histoire avec le fascisme, les brigades rouges, les syndicats...
Les amours aussi se croisent. Effectivement, l’une fuit l’autre reste mais peut on réellement fuir les lieux de notre enfance ?


Messages

  • Aucune n’est vraiment heureuse. Le bonheur passager de l’une rend l’autre malheureuse et inversement. On peut même se demander si le bonheur de l’une ne dépend pas du malheur de l’autre. C’est le principe des vases communicants. En tout cas, l’intensité de leur relation pose question : et si ces deux femmes s’aimaient d’amour sans pouvoir ni vouloir le reconnaître ?

    Ce troisième volume m’a autant captivée que les deux premiers. Elena Ferrante analyse avec finesse les intermittences du cœur, parle sans tabous de la sexualité féminine et de la maternité et nous fait vivre un demi-siècle de l’histoire italienne, comme si nous y étions.
    Dire qu’il va falloir attendre cet automne pour lire la fin de cette passionnante saga !!

    Répondre au message 405 du 3 avril, 17:18, par Jacqueline


Ecrire un commentaire sur l'article ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.