Accueil > Vie sociale > Chroniques > Le tribunal des flagrants délires beaucoup moins drôle qu’avec Pierre (...)

Le tribunal des flagrants délires beaucoup moins drôle qu'avec Pierre (...) Le tribunal des flagrants délires beaucoup moins drôle qu’avec Pierre Desproges.

lundi 23 juillet 2018 par Elisabeth

Pas de message pour cet article

J’ai suivi ce matin l’interrogatoire de Gérard Collomb, ministre de l’intérieur devant la commission d’enquête des députés.
Les premières questions étaient cohérentes mais au fur et à mesure, elles sont devenues répétitives et le ton a monté laissant s’exprimer les vieilles rancoeurs des Insoumis et du FN. Effectivement il reste des questions sans réponses et de quoi s’étonner quand le ministre affirme ne pas être au courant d’un certain nombre d’éléments. Cela laisse la place à la question fondamentale : qui est derrière les ordres ? Qui a fourni radio et brassard ?
Actuellement, je regarde l’interrogatoire du préfet Michel Delpuech. Je n’entends pas qu’il met la responsabilité sur l’Elysée comme l’annonce le cliché people du journal "le Monde" que nous recevons sur nos portables. Confusion des pouvoirs et copinages malsains sont au centre de l’affaire. D’où la nécessité de réviser l’organisation institutionnelle comme le propose le Sénat.
Questions : Fallait-il entendre le ministre et le préfet avant les résultats de l’enquête ?


Ecrire un commentaire sur l'article ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.