Accueil > Beaux Arts > Histoire de l’Art > Les pastiches de la Joconde.

Les pastiches de la Joconde. Les pastiches de la Joconde.

vendredi 11 septembre 2015 par Elisabeth

Il y a 1 message en réponse à cet article.

Comme les "Fables" de La Fontaine revues et corrigées par Raymond Queneau, Françoise Sagan et bien d’autres, la "Joconde" est au coeur de bien des pastiches.
Pourquoi elle plus qu’une autre ?

GIF - 51.1 ko
Vinci

Que savons nous de l’original ?
Nous savons que Francesco del Giocondo a passé commande à Léonard de Vinci, pour faire le portrait de son épouse Lisa Gherardini. Le commanditaire ne verra jamais la toile
qui fait toujours courir le monde même au XXIe siècle.
Vinci réalise ce portrait entre 1503 et 1506 mais considère qu’il n’est pas achevé, il le retravaille sans cesse et l’emmène partout avec lui. Premier mystère. Que représente t-elle pour le peintre ?
On ne sait pas qui a servi de modèle. Ce n’est pas Lisa puisque son époux voulait lui offrir le tableau.

JPEG - 194.5 ko
vinci. La Joconde.

En 1506, Raphael en fait une copie, en quelque sorte dans le portrait de Madalena Doni.
Giorgio Vasari dit : "L’exécution de ce tableau est à faire trembler le plus vigoureeux des artistes quel qu’il soit."

JPEG - 113.8 ko
Raphael. Madalena Doni

Les particularités de la "Joconde, ce qui la différencie des autres portraits.
La jeune femme est de trois quarts, presque de face ; ses yeux sont perpandiculaires au plan, elle regarde le spectateur quel que soit l’angle dans lequel il se trouve. La lumière se pose sur le visage, le buste et les mains.
Le paysage de l’arrière plan, présente à gauche et à droite de Mona Lisa, des montagnes avec un lac, une rivière...Cependant ce n’est pas le même paysage. Celui de droite est moins élevé que celui de gauche, la ligne d’horizon située au niveau des yeux est en dehors des paysages.
On peut penser que c’est un portrait idéal. Vinci y a mis plus que la beuté de cette jeune Florentine, il y a concentré tout son art et sa philosophie : La beauté, la nature, la Toscane, le rapport de l’Homme et de la Nature, le temps qui passe, la technique qu’il a inventé, le "sfumato", cette sorte de voile sur les lèvres et les yeux, son sens de la composition.
françois Ier l’acquiert en 1518, ce qui explique sa présence au Louvres en toute honnêteté. C’est un petit tableau de soixante-dix-sept centimètres sur cinquante trois.

JPEG - 194.5 ko
vinci. La Joconde.

Le mythe
"La Joconde" est devenue une référence à cause de sa beauté et de l’équilibre de sa composition. Elle est devenue un mythe par tous les mystères qui l’entourent. Pourquoi Vinci ne s’en séparait pas ? Qui ce portrait représente t-il réellement ? Il est étrange que son commanditaire ne l’ait pas réclamé. Vinci est le plus connu des peintres de la Renaissance. A elle seule, la Joconde représente l’Art de la Renaissance. En 1911, elle est volée puis retrouvée trois ans plus tard. Est-ce l’original ?

JPEG - 382.8 ko
Vinci.Isabel d’Este

Si vous vous rendez au Louvre, vous observerez que les touristes se ruent sur ce petit tableau et ignorent la grande toile de Veronèse "les noces de Cana" (6 m 66 sur 9 m 90), une merveille pourtant !

les Pastiches
Comme elle est devenue un mythe, la Joconde va être la cible favorite des artistes du XXe siècle pour marquer leur rupture avec la tradition.
Kazimir Malevitch. Composition avec la Joconde. Eclipse partielle. (1914)
Il colle une reproduction déchirée de la Joconde sur une toile, parmi des formes géométriques et des lettres. Il barre cette reproduction d’une croix à la peinture rouge pour expliquer qu’il faut se libérer des références.

PNG - 822.7 ko
Malevitch. la Joconde.

Marcel Duchamp. L.H.O.O.Q. la Joconde (1919)
Exaspéré par la fascination qu’exerce la Joconde, la ridiculise en lui ajoutant barbe et moustache. Certains y ont vu alors une ressemblance avec Vinci et ont parlé d’autoportrait dissimulé.

Fernand Léger. la Joconde aux clés (1930)
Dans un collage mi-figuratif,mi-cubiste, il invite le spectateur à ne regarder dans
la Joconde qu’ un objet.

JPEG - 27 ko
Léger. la joconde aux clés.

Andy Warhol. Mona Lisa. (1963).
Comme il l’a fait pour un grand nombre de célébrités, il reproduit Mona Lisa en série, change la couleur et le cadrage.

JPEG - 267 ko
Warhol. La Joconde

Jean-Michel Basquiat. Mona Lisa (1983)
Avec son style "graffiti", il se sert de la Joconde pour dénoncer les spéculations des financiers sur l’Art.

JPEG - 61.2 ko
Basquiat. la Joconde.

Pablo Picasso
Etudie les lignes pour en faire une oeuvre cubique.

JPEG - 45.2 ko
Picasso. Arche. la Joconde

Fernando Botero
Il lui prête les formes arrondies et enveloppées de tous ses personnages.

JPEG - 256.6 ko
Botero. La Joconde.

Messages

Ecrire un commentaire sur l'article ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.